Sommaire

    Classes et « maisons »

    Le principe

    A l’école, l’enfant trouve sa place au sein de deux groupes d’appartenance : sa classe sur le plan scolaire et sa communauté éducative («maison») sur le plan parascolaire. En fonction de la taille de l’école, une ou plusieurs « maisons » sont constituées, regroupant chacune entre 200 et 350 enfants. Cette appartenance à deux groupes aux activités très différentes offre, sur le plan éducatif, plusieurs avantages :

    • elle place l’enfant, tant en classe que dans sa «maison», dans une relation verticale avec ses pairs, permettant un transfert entre pairs de la culture de l’école et de ses règles ;
    • elle offre à l’enfant deux référents adultes (l’instituteur ou le titulaire de sa classe et l’animateur de sa «maison»), ce qui peut éviter une crispation dans la relation adulte – enfant entrainant souvent une spirale négative allant jusqu’au renvoi ou au décrochage ; la souplesse classe – maison permet à l’enfant d’offrir plusieurs images, tantôt positive, tantôt négative, aux adultes ; si un des contextes (classe ou «maison») est, à un moment donné, vécu négativement, l’enfant tire parti de l’autre contexte pour prendre du recul avec un autre adulte, trouver de l’aide, se calmer…
    • se mouvant dans des environnements et des activités différentes, chaque enfant présente aux autres des images variées de lui (il est bon en ceci, moins bon en ça,…). Ceci permet d’enclencher un processus d’identification positive : chaque enfant, au lieu de vouloir s’identifier totalement à un condisciple au point de «se perdre» en lui, va vouloir s’identifier à différentes facettes, qu’il considérera comme positives, présentées par différents condisciples.

     

    Classes

    Chaque classe est sous la responsabilité d’un instituteur (3 premiers degrés) ou d’un titulaire (2 derniers degrés). Un Conseil de classe y est élu et se rassemble avec l’instituteur(rice) ou le/la titulaire.

    Les tâches de ce Conseil de classe sont :

    • traiter toutes les questions qui se posent dans la vie de la classe ;
    • préciser les règles du vivre ensemble dans la classe ;
    • organiser la répartition des tâches au sein de la classe.

    “Maisons”

    Les enfants participant au tronc commun sont répartis en trois maisons.

    Niveau intermédiaire entre la classe et l’école, une «maison» regroupe toutes les classes sur les deux premiers degrés (6–9), soit sur les deux suivants (10-13), soit sur le dernier (14 – 15). Elle dispose d’un local propre. Chaque membre de l’équipe est attaché à une «maison» et chaque enfant connaît les adultes de la maison et vice-versa. Avec un animateur dédié, la «maison» anime des projets durant le temps parascolaire et les semaines spéciales;

     

    Les activités de chaque «maison» sont :

    • la mise à disposition d’un lieu de rencontre et de détente.
    • l’organisation des activités du temps parascolaire
    • la mise sur pied de projets réalisés durant les semaines spéciales ou le temps parascolaire.

    Les objectifs de la «maison» sont de :

    • donner à chaque enfant deux liens d’appartenance à l’école: la classe et la “maison” ;
    • lui permettre de développer des relations avec ses pairs plus jeunes ou plus âgés ;
    • lui permettre d’avoir des liens avec d’autres adultes, différents de ceux qu’il développe en classe.

    Chacun peut nous aider.